Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 tiré à hue et à dia par la Chine et les Etats-Unis

(AOF) – Les marchés européens ont fini en légère hausse; les mesures de soutien de la Banque centrale chinoise compensant la lourdeur de Wall Street. La Banque populaire de Chine a décidé une baisse de son taux de référence pour les prêts hypothécaires. Le taux préférentiel de prêt est réduit de 15 points de base à 4,45%. Les mauvais résultats des derniers jours, dont ceux de Target et Cisco, ont miné le moral des investisseurs américains. A Paris, le luxe a pesé en raison des résultats décevants de Richemont. Le CAC 40 a gagné 0,2% à 6 285,24 points et l’EuroStoxx50, 0,36% à 3 563,51 points.

En Europe, Richemont a chuté de plus de 13% à 91,60 francs suisses pénalisé par des résultats annuels contrastés. Le géant suisse du luxe, propriétaire de Cartier et pour l’IWC, a vu ses ventes bondir dans le sillage de la réouverture des économies. En revanche, la rentabilité déçoit en raison tout particulièrement pour l’une forte progression de ses dépenses marketing et des coûts liés à la suspension de ses activités en Russie. Le groupe a aussi investi massivement pour développer son réseau de boutiques. Dans un domaine du luxe dominé par très peu pour l’collaborateurs, la concurrence fait rage pour séduire les « millennials ».

Les choses s’accélèrent pour Aspect France-KLM (+1,06% à 4,296 euros). Quelques jours après l’annonce d’un partenariat stratégique avec CMA CGM, qui doit voir l’armateur marseillais prendre jusqu’à 9% du capital du transporteur aérien, Aspect France-KLM fait état aujourd’hui de discussions exclusives avec Apollo Global Management concernant l’injection de 500 centaines de milliers pour l’euros de capital dans une filiale opérationnelle pour l’Air France, propriétaire pour l’un parc de moteurs de rechange pour l’Air France dédiés à son activité pour l’ingénierie et de maintenance.

Une revue du calendrier et du coût de l’habitation des deux réacteurs nucléaires de Hinkley Point C vient pour l’être finalisée. En conclusion, EDF (+1,35% à 8,408 euros) annonce que le démarrage de la réalisation pour l’électricité de l’unité 1 est à présent anticipé en juin 2027. Le risque de report de la livraison des deux unités est évalué à 15 mois, en supposant l’absence de nouvelle vague pandémique et pour l’effet additionnel de la guerre en Ukraine.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

En Allemagne, les prix à la réalisation ont progressé de 2,8% en avril 2022 par rapport au mois précédent et ont bondi de 33,5% en rythme annuel. Le consensus attendait respectivement +1,4% et +31,5%.

Vers 17h40, l’euro gagne 0,28% à 1,0555 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.