Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Retour en calme, rien n'est joué

(AOF) – Les marchés actions américains sont attendus en baisse à l’ouverture. Les investisseurs reprennent leur souffre après une semaine de rebond. Le récent optimisme des investisseurs s’explique par le ralentissement de l’inflation et la résistance du consommateur américain. Mais l’embellie reste fragile, la nouvelle accélération de l’inflation en zone euro en avril en est signe. A cet égard, l’indice de confiance du consommateur américain est attendu avec but. Vers 15h15, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 cèdent 0,5% à 4 135 points et 0,16% à 12 661 points.


Hier à Wall Street

Les marchés actions américains étaient fermés en raison du « Memorial Day ».


Les chiffres macroéconomiques

L’indice S&P Case-Shiller des prix immobiliers dans les 20 majeures agglomérations américaines a progressé de 2,4% en mars. Les économistes tablaient sur +2% après +2,4% en fév

r

ier.

L’indice des directeurs pour l’achat de la région de Chicago en mai est programmé à 15h45 et l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board en mai, à 16h.


Les valeurs à suivre

AMC Entertainment

AMC Entertainment bondit de 13 % en préouverture de Wall Street ce mardi. Les salles obscures du géant américain ont fait le plein à l’occasion du week-end du « Memorial Day ». Le groupe a accueilli plus de 5 centaines de milliers de spectateurs, contre 2,6 centaines de milliers à la même période l’an dernier. AMC a profité de l’impressionnant succès du film « Haut Gun : Maverick », qui est vu dans ses cinémas ce week-end par plus de 3,3 centaines de milliers de personnes.


Boeing

Norwegian Aspect Shuttle a conclu un accord de base avec Boeing portant sur l’achat de 50 avions 737 MAX 8. L’accord contient aussi des options pour 30 appareils supplémentaires. Les 50 appareils devraient être livrés entre 2025 et 2028. L’accord est soumis à diverses conditions de clôture, qui devraient être levées pour l’en ce lieu la fin juin.


Ferrari

Jefferies a réduit son objectif de cours de 150 à 140 dollars sur le titre Ferrari, tout en désormais son opinion Sous-performance. Le broker note que le constructeur automobile a semblé un peu moins exceptionnel ces dernières décennies et que ses concurrents se sont améliorés. Pour l’analyste, la journée Investisseurs de juin est l’occasion pour Ferrari de reprendre le leadership. Elle permettra aussi de mieux appréhender pourquoi John Elkann a nommé l’outsider Benedetto Vigna pour  » réinventer  » Ferrari.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.