Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse mi-séance AOF France/Europe – Le CAC 40 s'installe au-dessus des 6 200 points

(AOF) – Les marchés européens continuent de progresser, mais plus prudemment. Wall Street a conforté son avance en seconde partie de séance et le gaz russe devrait poursuivre d’alimenter l’Europe, quand bien même le robinet ne sera pas ouvert à fonds. Un retour de l’aversion au risque peut cependant se remarquer la veille de la décision de politique monétaire de la BCE. Outre l’ampleur de la hausse des taux, les investisseurs attendent des précisions sur son outil  » anti-fragmentation  » tandis que le spread entre les 10 ans allemand et italien s’accroit. Vers 12 heures, le CAC 40 gagne 0,22% à 6 215,10 points.

L’équipementier pour le domaine des semi-conducteurs ASML a averti sur ses ventes et sa rentabilité annuelles. En Bourse, l’action du groupe néerlandais recule de 0,47% à 482,50 euros. Ce repli est au final limité car, comme le accentue Jefferies, cet avertissement s’explique par un tracas pour l’offre et non de demande. UBS prévient que le consensus de résultat opérationnel peut être abaissé pour l’environ 15% pour 2022. Sur l’ensemble de l’année, ASML vise dorénavant une croissance de 10% contre 20% auparavant.

Le titre de Carrefour (+2,24 % à 17,37 euros) affiche la plus forte hausse du CAC 40, boosté par la signature hier d’un accord de cession portant sur sa participation de 60% dans Carrefour Taïwan à Uni-President, son prétendant et coactionnaire de longue date. Cette opération valorise Carrefour Taïwan sur la base d’une valeur d’société de 2 milliards pour l’euros. « Une finalisation à la mi-2023 devrait fournir la puissance de feu pour un autre rachat pour l’actions important », considère l’analyste Jefferies.

Si Virbac (-5,7% à 355,5 euros) a dévoilé des revenus trimestriels supérieurs aux attentes, tout en prévenant pour l’un ralentissement du marché et pour l’impacts importants de l’inflation sur ses coûts, son chiffre pour l’affaires au seconde trimestre s’est élevé à 298,3 centaines de milliers pour l’euros, en progression de 13,5%. À parités constantes, la croissance du spécialiste de la santé animale est ressortie à 7,8%  » portée par de bonnes performances à la fois dans le segment des animaux de compagnie et celui des animaux de production, et ce dans un contexte de ralentissement du marché « .


Les chiffres macroéconomiques de la journée

A 16 heures, les investisseurs attendent les ventes de logements anciens en juin aux Etats-Unis et la confiance des consommateurs en juillet en zone euro.

L’évolution des stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis sera connue à 16h30.

Vers 12 heures, l’euro gagne 0,16% à 1,0247 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.