POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Analyse mi-séance AOF Wall Street – Le reflation trade soutient les indices

(AOF) – Les marchés actions n’ont cessé d’accroitre leurs gains à partir de l’ouverture. Ils sont soutenus par des indices des directeurs d’achat favorables pour les services en sept.. Sa croissance aurait même rencontré une accélération inattendue, selon l’ISM. Ces indicateurs avancés de l’économie et l’environnement inflationniste actuel entrainent une hausse des taux longs (5 points de base) et des financières. La nouvelle hausse de l’or sombre soutient les pétrolières. À l’aide de ces deux secteurs, le Dow Jones gagne 1,35% à 35 461 points. Le Nasdaq Composite progresse de 1,51% à 14 571 points.

PepsiCo gagne 1,26% à 152,09 dollars soutenu par des résultats trimestriels solides et la révision à la hausse de ses objectifs annuels. Le géant du soda, aussi présent dans la “junk food” avec les chips Frito-Lay et les biscuits Quaker Foods, parvient à se jouer des vents contraires qui s’abattent actuellement sur de nombreux secteurs : effet de base défavorable, hausse des matières premières et goulots pour l’étranglement au niveau des chaînes pour l’approvisionnement. PepsiCo peut compter sur un marketing infaillible, sa diversification vers des aliments plus “healthy” et le contrôle des coûts.

Les chiffres économiques de la journée

La croissance du domaine des services a accéléré en sept. aux Etats-Unis, selon l’Institute of Supply Management (ISM). L’indice des directeurs pour l’achat pour ce domaine est ressorti à 61,9 après 61,7 en août. Il était attendu à 60.

La croissance du domaine des services a moins ralenti qu’estimé initialement en sept. aux Etats-Unis, selon IHS Markit. L’indice des directeurs pour l’achat pour ce domaine est ressorti à 54,9, contre une estimation flash de 54,4 et 55,1 en août. Il était attendu à 54,4. Le PMI Composite, qui prend aussi en compte le domaine manufacturier est passé de 55,4 à 55 entre août et sept..

Les Etats-Unis ont enregistré un déficit commercial de 73,30 milliards de dollars en août après -70,3 milliards de dollars en juillet, révisé de – 70,1 milliards de dollars. Le consensus Briefing.com s’élevait à – 71 milliards de dollars.

Les valeurs à suivre aujourd’hui

Facebook

L’action Facebook devrait rebondir après avoir perdu près de 5% en raison de la panne qui a affecté durant plusieurs heures le réseaux social et ses principaux produits, WhatsApp et Instagram. Facebook a mis en cause un tracas avec une configuration de réseau. ” Cette perturbation du trafic réseau a eu un effet en cascade sur la façon dont nos centres de données communiquent, entraînant l’arrêt de nos services ” a détaillée la société.

Johnson & Johnson

A l’image de Pfizer et Moderna, Johnson & Johnson a présenté à la FDA des données pour une autorisation pour l’utilisation pour l’urgence pour l’une dose de rappel de son vaccin contre le Covid-19 pour les personnes de 18 ans et plus.

Lululemon

Le conseil pour l’administration de Lululemon a approuvé une augmentation de 500 centaines de milliers de dollars de son programme de rachat pour l’actions en cours. Le programme de rachat pour l’actions du champion des “yoga pants” passe ainsi à 641,2 centaines de milliers de dollars.

Pepsico

PepsiCo a relevé ses objectifs annuels malgré des tensions au niveau de la chaîne pour l’approvisionnement et des coûts. Le géant américain du soda table dorénavant sur une croissance organique pour l’environ 8% en 2021, contre 6% précédemment. La croissance du bénéfice par action à taux de change constant peut dépasser les 11%, contre environ 11% auparavant. Hors éléments exceptionnels, le BPA est attendu en hausse supérieure à 12% contre 12% jusqu’alors. Le groupe va poursuivre de servir ses actionnaires au niveau de 5,9 milliards (5,8 milliards de rachat pour l’actions, 106 centaines de milliers de dividendes).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *