Paris : léger repli avant les statistiques et résultats US

Analyse mi-séance AOF Wall Street – Triste mois d’avril pour les actions

(AOF) – La place de New York accentue ses pertes vendredi après 2h de cotation. La séance est marquée par un nouveau déluge de résultats et perspectives, avec des déceptions du arôme d’Apple, Intel et, surtout, Amazon. Sur le front des statistiques, les revenus et dépenses des ménages ont dépassé les attentes. S’agissant de l’indice « core » PCE, mesure préférée de l’inflation de la Fed, il n’a pas réservé de mauvaise surprise. Vers 17h30, le Dow Jones recule de 1,03% à 33 568,70 points et le Nasdaq perd 1,71% à 12 651,88 points. Sur un mois, ces indices reculent de 3,6% et 11,3%.


Amazon

visite les profondeurs de l’indice S&P 500, chutant de 12,17% à 2 540 dollars. Le cybermarchand et spécialiste du cloud a dévoilé jeudi soir des profits et des perspectives décevants. Bénéficiant d’un vent fortement porteur lors de la pandémie, Amazon a trop recruté et construit trop de centres de distribution. La hausse du coût des transports, de l’essence et l’inflation des salaires ont en outre augmenté ses coûts de 2 milliards de dollars.


Les chiffres économiques de la journée

Aux Etats-Unis, l’indice de

confiance des consommateurs

de l’Université du Michigan est ressorti à 65,2 en avril 2022, selon une estimation finale. L’estimation précédente était de 65,7. En mars 2022, l’indice était ressorti à 59,4.


L’indice des prix PCE

, la mesure préférée de l’inflation de la Fed, a progressé de 0,9% en mars 2022 sur un mois, contre +0,5% (chiffre révisé de +0,6%) le mois précédent. Hors les éléments volatils que sont la force et l’alimentation (données « core »), l’indice a augmenté de 0,3% sur un mois, contre +0,3% (chiffre révisé de +0,4%) en février 2022 et un consensus de 0,3%.

Aux Etats-Unis, les

revenus des ménages américains

ont progressé de 0,5% en mars 2022 sur un mois, après +0,7% (chiffre révisé de +0,5%) en février 2022 et contre un consensus Briefing.com de +0,4%. Parallèlement, les

dépenses des ménages

ont grimpé de 1,1% en mars 2022, après +0,6% (chiffré révisé de +0,2%) en février 2022 et contre un consensus de +0,6%.


Les valeurs à suivre aujourd’hui


Amazon

Amazon devrait ouvrir en forte baisse à Wall Street du fait de résultats et perspectives décevants. Au premier trimestre, le cybermarchand et spécialiste du cloud a essuyé une perte parfaite de 3,8 milliards de dollars, soit 7,56 dollars par action, contre un profit de 8,1 milliards de dollars ou 15,79 dollars par action, un an plus tôt. Les comptes ont souffert tout particulièrement pour l’une moins-value avant impôt de 7,6 milliards de dollars reliée à sa participation dans le constructeur de voitures électriques Rivian Automotive, dont le titre a chuté.


Apple

Apple a présenté des résultats meilleurs que anticipé, mais a averti que les problèmes pour l’approvisionnement pourraient amputer son chiffre pour l’affaires de 4 à 8 milliards de dollars sur le trimestre en cours en raison du Covid en Chine. La firme à la pomme a généré au seconde trimestre, clos fin mars, un bénéfice net de 25,01 milliards de dollars, soit 1,52 dollar par action, contre respectivement 23,63 milliards de dollars et 1,40 par action, un an plus tôt. Le bénéfice par action a dépassé de 10 cents le consensus Bloomberg.


Chevron

Chevron a quasiment multiplié par 4 son bénéfice au premier trimestre 2022, celui-ci grimpant à 6,26 milliards de dollars, soit 3,22 dollars par action, contre 1,38 milliard un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA ressort à 3,36 dollars (contre 90 cents l’an passé), mais est resté sous le consensus FactSet qui anticipait 3,41 dollars. Le chiffre pour l’affaires a quant à lui bondi de 69,8% à 54,37 milliards de dollars, dépassant ainsi largement le consensus à 51,14 milliards, porté par la hausse des prix du pétrole.


Exxon Mobil

Exxon Mobil a publié un bénéfice net de 5,5 milliards de dollars au premier trimestre 2022, soit 1,25 dollar par action, contre 2,7 milliards, ou 64 cents par action, un an plus tôt. Le BPA ajusté ressort quant à lui à 2,07 dollars, restant en-dessous du consensus FactSet de 2,23 dollars. La major pétrolière a tout particulièrement passé une charge de 3,4 milliards de dollars reliée à son retrait de Russie. Les revenus ont quant à eux quasiment doublé pour atteindre 90,5 milliards de dollars, bien au-dessus des attentes du consensus (82,839 milliards).


Honeywell

Honeywell a réalisé au premier trimestre un bénéfice de 1,13 milliard de dollars, soit 1,64 dollars par action, en baisse par rapport aux 1,45 milliard engendrés un an plus tôt. Hors éléments exceptionnel, le conglomérat a généré un BPA de 1,91 dollar, soit 5 cents de mieux que le consensus FactSet. Le chiffre pour l’affaires a reculé de 0,9% à 8,38 milliards, dépassant, lui, le consensus (8,28 milliards), avec des commandes en hausse de 13%. La société vise maintenant en 2022un BPA ajusté de 8,5 à 8,8 dollars, contre une précédente fourchette de 8,4 à 8,7.


Intel

Intel est attendu en baisse à Wall Street en raison de ses perspectives décevantes. Au premier trimestre, le n° un mondial des semi-conducteurs a vu son bénéfice net flamber de 141% à 8,1 milliards de dollars, soit 1,98 dollar par action. Le bénéfice par action ajusté est, lui, ressorti à 87 cents, dépassant le consensus s’élevant à 80 cents. Le chiffre pour l’affaires a reculé de 7% à 18,4 milliards de dollars. Il a reculé de 1% en données ajustées à 18,4 milliards de dollars, en ligne les attentes : 18,35 milliards de dollars.


Tesla

Elon Musk a vendu pour environ 4 milliards de dollars pour l’actions Tesla mardi et mercredi. Cette cession fait suite à l’accord conclu portant sur la reprise de Twitter pour plus de 40 milliards de dollars, pour lequel Elon Musk doit contribuer pour près de la moitié par apport personnel. L’emblématique entrepreneur a mentionné sur son compte Twitter qu’il ne prévoyait aucune cession supplémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.