Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

CAC40 : devrait finir proche ou au-delà de 6.850 après le NFP

(CercleFinance.com) – Le CAC40 repassé dans le rougeâtre à la mi-journée s’installe de nouveau dans le vert et accroît légèrement ses gains à +0,5%, se hissant au-delà de 6.830 pour un gain hebdo qui s’étoffe, au-delà des +1,3%.

A Wall-Street, la séance s’annonce bien avec un Nasdaq qui gagnerait encore 0,6% et un Dow Jones à +0,5% (après a signé sa plus forte progression en pourcentage à partir de mars, bien aidé par la performance de Boeing).

Les chiffres de l’emploi US reçoivent un bon accueil, quand bien même c’est loin pour l’être l’équation formidable.

L’économie étasunienne a généré +210.000 emplois non agricoles en novembre, selon le Département du Travail, manquant largement le consensus (il s’en faut du double, le consensus tablait sur +550.000), mais le taux de chômage a chuté de 0,4 point à 4,2%, un taux nettement en dessous des attentes des économistes (4,5%).

Le mois de novembre n’a donc pas caractéristique lieu aux embauches saisonnières massives qui précèdent quasiment forcément Thanksgiving/Metisses Friday.

Le taux de participation à la puissance de travail a augmenté légèrement à 61,8%, un niveau qui reste néanmoins inférieur de 1,5 point à celui de février 2020, le mois précédant l’émergence de la crise sanitaire aux Etats-Unis.

Par ailleurs, les chiffres des deux mois derniers ont été révisés, de 312.000 à 379.000 pour sept. et de 531.000 à 546.000 pour octobre, soit une révision en hausse intégrale de 82.000 sur cette période bimensuelle

La majorité des indicateurs montrent que l’économie étasunienne s’inscrit forcément dans une mobile favorable.

Dans la journée, les opérateurs prendront aussi connaissance des commandes à l’industrie et de l’ISM des services aux USA.

En France la réalisation de l’industrie manufacturière a rebondi en octobre (+0,9% après −1,6%) comme dans l’ensemble de l’industrie (+0,9% après −1,5%) par rapport à sept., selon les données CVS-CJO de l’Insee.

Par ailleurs, l’indice composite IHS Markit de l’activité globale de la France signale en novembre une accélération de la croissance de l’activité dans le domaine privé, celle-là ayant en effet affiché un un peu avant de 4 mois. L’indice est ainsi passé de 54,7 en octobre à 56,1 en novembre.

Dans l’actualité des valeurs hexagonales, Dassault Aviation (+7,5%) indique avoir signé un contrat historique pour l’acquisition de 80 avions Rafale au standard F4 pour équiper l’Armée de l’Aspect des Émirats Arabes Unis (United Arab Emirates Aspect Puissance & Aspect Defence – UAE AF & AD).

Pernod Ricard a finalisé la cession pour l’une participation majoritaire dans Société des Produits pour l’Armagnac (SPA) à une entité détenue à 100% par l’entrepreneur Alexander Stein, qui a déjà construit une relation avec le groupe français à travers pour l’autres marques.

TotalEnergies, opérateur du bloc 17 en Angola (avec une participation de 38%), annonce le démarrage de la réalisation de CLOV Période 2. Sa production est demandée autour de 40.000 barils équivalent pétrole par jour mi-2022.

Pour finir, Société Générale fait savoir que le Département de la Justice a demandé aux tribunaux américains pour l’abandonner les charges qui pesaient contre la banque française. Ces deux protocoles concernaient pour l’une part, les dossiers Libor et libyen et, de l’autre, celui du respect des sanctions économiques demandées par les Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.