Le S&P termine en baisse malgré les gains de la "tech" à Wall Street

Le S&P termine en baisse malgré les gains de la "tech" à Wall Street

WALL STREET TERMINE EN ORDRE DISPERSÉ

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, le Nasdaq étant maintenu par les gains des grandes valeurs technologiques, mais le S&P-500 a décliné du fait de l’impact sur les secteurs cycliques du déclin des prix du pétrole et de celui du rendement des bons du Trésor américain.

L’indice Dow Jones a cédé 0,74%, ou 266,19 points, à 35.490,69 points.

Le S&P-500, plus très large, a perdu 23,11 points, soit 0,51%, à 4.551,68 points.

Le Nasdaq Composite est inchangé à 15.235,84 points.

Au lendemain de la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, Microsoft, qui a annoncé anticiper un exercice en cours solide, a progressé de 4,2% pour s’établir à un record. Le géant de l’informatique est le principal catalyseur du S&P-500 et du Nasdaq.

La maison-mère de Google, Alphabet, a elle aussi bondi de près de 5% après avoir fait état mercredi pour l’un bénéfice record pour un 3ème trimestre consécutif dans le sillage de la croissance de ses recettes publicitaires.

Profitant du repli du rendement des bons à long-terme du Trésor américain, le domaine des services de communication est l’un des rares secteurs principaux du S&P-500 à terminer en hausse.

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans a reculé pour une 4ème séance consécutive, enregistrant son plus important repli à compter de le 13 août.

“Les titres à croissance vont profiter non seulement de plusieurs résultats mais aussi de la faiblesse des taux pour l’but”, a commenté Megan Horneman, directrice de stratégie chez Verdence Capital Advisors, à Hunt Valley dans le Maryland.

En contraste, le domaine des finances a fini la séance dans le de couleur rouge, mais la chute des prix du pétrole a pesé sur les valeurs énergétiques.

La solidité des résultats annoncés en ouverture de la période ont contribué à porter cette semaine le S&P-500 et le Dow Jones vers des records, les investisseurs ayant été rassurés sur les capacités des entreprises à faire face à la pénurie de main-d’oeuvre, à la hausse des coûts et aux problèmes dans les chaînes pour l’approvisionnement.

Le virage vers les valeurs à forte croissance, comme les titres technologiques, a en partie été provoqué par la proposition de sénateurs démocrates de taxer les grandes fortunes des Etats-Unis, alors même que reviennent les préoccupations sur le calendrier du relèvement des taux pour l’but par la Réserve fédérale nord-américaine (Fed).

(version française Pantalon denim Terzian)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *