CAC40 : encore en repli de -0,4% pour ces '3 sorcières'

Paris : rebond contrarié par W-Street, 'stats' trop bonnes !

(CercleFinance.com) – Plombé par Wall Street, la Bourse de Paris a reperdu la moitié de ses gains lors des 2 dernières heures de la séance, passant de près +1,2% (au-delà de 6.660) vers +0,6% (sous 6.622), dans un volume moyen de 3,8MdsE.

L’Euro-Stoxx50 reprend aussi +0,6% à 4.178 après avoir tutoyé les 4.190, mais sans conviction à la veille des ‘4 sorcières’ tandis que Wall Street déçoit en ne transformant pas l’essai du rebond de la veille : le S&P500 et le Dow Jones cèdent environ -0,5% à mi-séance, le Nasdaq -0,4%.

Les investisseurs ont découvert en début pour l’après-midi une nouvelle série pour l’indicateurs manifestement ‘trop bons’ qui confirment la vigueur du redressement de l’économie étasunienne.

Les ventes de détail du mois pour l’août aux États-Unis ont rebondi de 0,7% près une baisse de 1,8% en juillet (révisée pour l’une estimation initiale qui était de -1,1%), selon le Département du Commerce, là où le consensus attendait une contraction de -0,8%.

Le consensus est pris à contrepied sur toute la ligne puisqu’en excluant le domaine automobile (véhicules et équipements), les ventes de détail américaines ont augmenté de 1,8% en juillet (après un repli de 1% le mois précédent), là où les économistes craignaient en moyenne une petite baisse.

La meilleure surprise provient de l’indice ‘Philly Fed’ qui a grimpé à de 11 points pour s’établir à 30,7 ce mois-ci ,tandis que les économistes prévoyaient une stagnation vers 19, contre 19,4 en août.

Si le sous-indice des nouvelles commandes a baissé de sept points à 15,9, le bond de celui des livraisons actuelles, qui a grimpé de 11 points à 29,9, a permis de plus que compenser son repli.

Pour finir, forcément selon selon le Département du Commerce, les stocks des entreprises aux Etats-Unis s’accroissent de 0,5% en juillet, au même rythme que les ventes des entreprises américaines, et le ratio stocks/ventes se contracte à 1,25, contre 1,36 fin juillet 2020.

L’un des ‘faits de la journée’, c’est la vigoureuse remontée du Dollar de +0,5% vers 1,1760/E, du fait de la robustesse des chiffres ci-dessus (les T-Bonds US se dégradent de +3Pts de base à 1,335%).

Dans l’actualité des valeurs hexagonales, Vivendi (+0,4%) annonce que son directoire a accepté de fournir 24,10 euros par action pour racheter les 25.305.448 actions Lagardère (+19,5%) que détient Amber Capital, représentant 17,93% du capital et 14,34% des droits de vote théoriques.

Alstom (+4,4%) prend la tête du CAC40 mais illustre une séquence de genre ‘portes de saloon’.

Virbac séduit une nouvelle fois le marché en pulvérisant les attentes: le titre qui bondit de +10,3% inscrit un nouveau record absolu de 370,5E.

Thales (stable) fait part de la décision des autorités australiennes de se doter pour l’une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire à travers un partenariat avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Une décision qui marque l’arrêt du programme AFS de construction de sous-marins conventionnels de nouvelle génération pour Thalès… qui confirme toutefois ses objectifs financiers 2021.

Pour finir, TF1 annonce que sa filiale Newen prend une participation majoritaire dans Flare Film, groupe basé à Berlin qui produit des films de 7 ème art et des documentaires, et a développé une structure dédiée aux colléctions en 2020, Flare Entertainment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.