POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Paris: stable avant une série d'indicateurs économiques

(CercleFinance.com) – Après avoir enchaîné deux séances de baisse, la Bourse de Paris débute sans tendance concise jeudi dans l’attente pour l’une nouvelle série pour l’indicateurs économiques susceptibles pour l’influencer les prochaines décisions de politique monétaire. L’indice CAC40 est inchangé vers 6224 points.

Cette avant-dernière séance de la semaine sera animée par de nombreuses statistiques aux Etats-Unis, avec par exemple l’indice Empire State de la Fed de New York, l’indice de la Fed de Philadelphie, les ventes de détail et les derniers chiffres de la réalisation industrielle.

Ces statistiques ne devraient pas manquer pour l’alimenter le polémique en cours sur la remontée des taux de la Réserve fédérale, qui reste la préoccupation n° un des marchés, avec pour corollaire le renforcement du dollar et des rendements obligataires.

A ce stade, l’économie américaines se révèle plus résiliente que anticipé, mais le rapport pour l’août sur l’indice des prix à la consommation a divulguer que l’inflation mettrait plus de temps que anticipé à se résorber.

Tant que les chiffres pour l’inflation n’auront pas offert de signes pour l’apaisement durable, la Fed – et son homologue européenne la BCE – resteront résolues à ignorer les risques baissiers qui pèsent sur l’activité, préviennent les analystes à l’unisson.

‘Le resserrement des conditions financières aux Etats-Unis et la trajectoire plus élevée des taux des fonds fédéraux suggèrent (…) que la voie vers un atterrissage en douceur continue de se rétrécir et qu’une récession aux Etats-Unis est plus probable qu’improbable lors des 12 prochains mois’, avertissent Tiffany Wilding et Allison Boxer, économistes chez PIMCO.

La Bourse de New York n’a récupéré mercredi qu’une petite partie des pertes accusées la veille avec le choc de l’inflation: le Dow Jones a grappillé 0,1%, mais le Nasdaq Composite se reprenait pour l’un petit peu plus de 0,7%.

En Asie, un léger repli du yen est à la base pour l’un peu élevé rebond de la Bourse de Tokyo jeudi (+0,2%), mais l’indice CSI 300 des plus grandes sociétés chinoises cotées à Shanghai et Shenzhen se repliait lui de 1,3%.

En France, les résultats définitifs de l’indice des prix à la consommation pour le mois pour l’août ont été dévoilés par l’Insee ce matin. Sur un an, ils augmentent de 5,9%, après +6,1% en juillet, selon les données CVS-CJO de l’Insee, qui relève de 0,1 point son estimation pour le mois dernier, par rapport à l’estimation momentané publiée fin août.

Sur le marché obligataire, le resserrement monétaire généralisé pousse les rendements souverains à la hausse et le rendement des bons du Trésor américains à 10 ans reste à des niveaux proches de ses plus hauts annuels, autour de 3,41%.

En conséquence, les valorisations des marchés pour l’actions sont maintenant jugées moins attractives, ce qui conduit beaucoup de stratèges, à démarrer par ceux de Pictet Wealth Management, à conseiller de sous-pondérer les actions mondiales.

Dans ce contexte compliquée, le marché parisien résiste surtout bien et a réussi hier à limiter son repli (-0,4%) vers les 6222 points, se aujourd’hui ainsi au-dessus de son palier de soutien des 6150 points.

Rien de rédhibitoire, estiment les analystes, contrairement au scénario de ventes ‘à tout prix’ qui a pu s’observer mardi sur les valeurs américaines suite aux chiffres décevants de l’inflation.

Du coté des valeurs, A la continuité de l’annonce hier par le gouvernement pour l’un plafonnement de la hausse des tarifs réglementés de l’électricité pour 2023 à +15%, les objectifs à fin 2023 du Groupe EDF feront l’objet pour l’un réexamen une fois que seront précisées les modalités de la régulation pour 2023. L’estimation de production nucléaire en France est confirmée pour 2023 à 300-330 TWh. L’estimation de l’impact de la baisse de production sur l’EBITDA du Groupe pour 2022 est réévaluée à environ -29 MdsE.

TotalEnergies annonce avoir finalisé la cession de sa participation de 18% dans le champ pétrolier onshore de Sarsang, dans la région du Kurdistan irakien, à ShaMaran Petroleum Corp, société spécialisée dans l’exploration et le développement pétroliers au Kurdistan.

Cette participation est cédée pour un montant ferme de 155 centaines de milliers de dollars, auquel pourra s’ajouter un montant conditionnel supplémentaire de 15 centaines de milliers de dollars, en fonction de la réalisation et des prix du baril.

Eutelsat Communications annonce avoir signé avec Liquid Intelligent Nouveautés, société du groupe panafricain Cassava Nouveautés, un accord pluriannuel portant sur la capacité multifaisceaux du satellite Eutelsat Konnect.

Liquid s’appuiera sur les ressources disponibles à bord du satellite pour répondre aux besoins de connectivité des PME et des bureaux à domicile en Ouganda, au Sud-Soudan et dans les régions orientales de la République démocratique du Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.