CAC40 : encore en repli de -0,4% pour ces '3 sorcières'

Une semaine de Bourse – La semaine se termine sur une note positive

(AOF) – Les bourses européennes se sont offertes un rebond vendredi, pour parachever une semaine volatile. Le CAC 40 a ainsi gagné 2,52% à 6 362,68 points, durant que l’Euro Stoxx 50 s’adjugeait 2,47% à 3 702,55 points. Sur la semaine, ils ont progressé respectivement de 1,67% et 2,02%. A Wall Street, l’humeur est aussi à l’optimisme, avec un Dow Jones et un Nasdaq en hausse de 1,35% et 3,53% en fin pour l’après-midi.

Après une semaine pour l’incertitudes, marquée une nouvelle fois par la guerre en Ukraine, la situation sanitaire en Chine et l’inflation, les investisseurs ont cherché à profiter de rachats à bon compte. Mais cela ne devrait pas suffire à cacher la tendance baissière à plus long terme.

En effet, le contexte macroéconomique et géopolitique maintient les prix sous pression, forçant les banques centrales à relever les unes après les autres leurs taux directeurs, malgré la fragilité des économies. De son arôme, Jerome Powell, le président de la Fed, a exclu une hausse trop radicale cet été, même s’il a reconnu qu’une intervention un petit peu plus tôt eut été « sans aucun doute » préférable.

« La question de savoir si nous pouvons effectuer un atterrissage en douceur ou non, peut en fait dépendre de facteurs que nous ne contrôlons pas », a ajouté Jerome Powell.

Forcément est-il que les perspectives économiques semblent se détériorer, selon la Fed de Philadelphie, dont les économistes s’attendent à une croissance du PIB américain de 2,3% au deuxième trimestre, soit une baisse de 1,9 point par rapport à une précédente estimation. Qui plus est, le moral des ménages s’est dégradé plus que anticipé en mai, selon l’Université du Michigan.

Sur la place parisienne, le rebond de la journée a profité à pratiquement tous les secteurs : le grand gagnant du CAC 40 se nomme ainsi STMicrolectronics (+5,99%), talonné par Renault (+5,24%) et Veolia (+3,75%). Thales (-0,26%) et Orange (-0,12%) ont été les seules baisses de l’indice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.