CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

Une semaine de Bourse – Les Bourses européennes échouent à rebondir, BCE et Fed inquiètent

(AOF) – La tentative de rebond du début de séance s’est bien vite dissipée, et c’est au final dans le rouge bordeaux qu’ont une nouvelle fois terminé les Bourses européennes. Ainsi, le CAC 40 a reculé de 0,77% à 6 951,38 points et l’Euro Stoxx 50 a perdu 1,29% à 4 087,74 points. Sur la semaine écoulée, ces indices ressortent en baisse de 0,21% et 1,35%. A Wall Street, les indices évoluent en ordre dispersé vendredi, en fin pour l’après-midi : si le Dow Jones cède 0,31%, le Nasdaq Composite prend 0,80%.

Les places du Vieux Continent ont une nouvelle fois été alourdies par la décision de Christine Lagarde de ne plus exclure une hausse des taux cette saison compte tenu de l’inflation plus élevée que anticipé.

Les tensions persistantes sur le dossier ukrainien n’ont pas participé à égayer le moral des investisseurs, ni le net repli des ventes au détail de la zone euro en décembre. Ces dernières ont en effet reculé de 3%, tandis que le consensus escomptait -0,5%.

La plus grande surprise de la journée, sur le front des statistiques, est néanmoins visite de l’emploi américain. En janvier, les conceptions pour l’emplois dans le domaine non-agricole ont atteint 467 000, tandis que le marché visait 150 000. Une intéressante nouvelle qui peut en être une mauvaise, car plaidant pour une normalisation accélérée de la politique monétaire de la Fed.

Sur l’ensemble de la semaine, Publicis a gagné 6,8% à l’aide de la publication de solides résultats annuels. Le domaine bancaire s’est aussi illustré, à l’image de Société Générale (+3,2%) et BNP Paribas (+2,3%), dans un contexte de parfaite hausse des rendements obligataires.

En revanche, Carrefour (-6,4%) a pâti du profit warning lancée par son concurrent Casino (-14,1%), et Thales (-4%) pour l’une rumeur quant à son avantage pour la division cybersécurité pour l’Atos (BDS).

Hors CAC, les titres Orpea (-19,5%) et Korian (-15,4%) ont poursuivi leur chute. Aux révélations du bouqin  » Les Fossoyeurs  » pourraient bientôt s’ajouter celles de  » Cash Investigation « .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.