CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

Wall Street oscille autour de l'équilibre pour la dernière séance 2021

La Bourse de New York oscillait indécise autour de l’équilibre vendredi pour la dernière séance pour l’une très bonne année pour Wall Street.

À 20H15 GMT, les indices, positifs quelques minutes plus tôt, se rétractaient légèrement : le Dow Jones lâchait 0,05% et le S&P 500 0,07% tout comme le Nasdaq.

La veille dans un marché peu étoffé, Wall Street avait reculé à la dernière minute après des records.

L’indice Dow Jones avait lâché 0,25% à 36.398,08 points. Le S&P 500 avait abandonné 0,30% à 4.778,73 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, s’était replié de 0,16% à 15.741,56 points.

Selon la tradition boursière du “Bond du Père Noël” (Santa Claus Rally), les marchés ont affiché une hausse 80% du temps à partir de 80 ans sur la dernière semaine de l’année.

Wall Street était bien partie pour respecter cet adage. Sur la semaine à l’ouverture, le S&P 500 et le Dow Jones étaient en hausse de 1,2%, le Nasdaq pour l’un demi-point de pourcentage.

“Le marché s’apprête à conclure un grand millésime boursier 2021, quand bien même ce n’est pas tout-à-fait bouclé et si on ignore de quelle façon la séance va se transformer”, a mentionné Patrick O’Hare de Briefing.

Soutenus en 2021 par les progrès dans la lutte contre la pandémie et par des politiques monétaires généreuses, les indices vont terminer l’année en forte hausse.

À cette heure sur un an, le Dow Jones a grimpé en 2021 de 18,9% contre 7,2% en 2020.

Le Nasdaq, qui avait gonflé de 43% l’an dernier tandis que nombre pour l’entreprises de l’innovation ont profité des conditions de la pandémie, avance de 22,1%.

Le S&P 500, qui a affiché 70 records cette saison, a progressé de 27,2% après +16% en 2020.

Les grands noms de la tech à eux seuls, comme Microsoft, Alphabet, Apple, ont ajouté plus de 2.500 milliards de valorisation au marché, selon des calculs de Bloomberg.

“Pour ce dernier jour de négoce, les nouvelles sont calmes sur les actions comme sur l’économie”, relevaient les analystes de Schwab. A part les marchés qui restaient ouvert, vendredi était férié aux Etats-Unis pour observer le 1er de l’An qui tombe un samedi.

“Les investisseurs restent toutefois focalisés sur le variant omicron, les perspectives de croissance et de résultats, les pressions inflationnistes et le début pour l’un resserrement de la politique monétaire”, a-t-on ajouté chez Schwab.

Les rendements sur les bons du Trésor étaient stables à 1,51% contre 1,50% la veille pour les emprunts à 10 ans.

Les onze secteurs du S&P étaient partagés. Cinq s’inscrivaient dans dans le vert avec la santé en tête (+0,24%) et l’immobilier (+0,13%) mais six étaient modérément dans le rougeâtre à démarrer par les communications (-0,28%) dans un marché peu étoffé qui amplifait les mouvements.

Le fabricant de semi-conducteurs AMD resistait (+0,37% à 145 dollars) bien qu’il ait annoncé retarder la conclusion de son rachat du groupe chinois Xilinx attendant le feu vert des autorités de Pékin.

Peloton, le fabricant de vélos pour l’appartements intelligents, perdait 1,16% à 36,76 dollars après une note défavorable pour l’analystes.

Le fabricant de vaccins Pfizer grimpait de 1,19% à 59,09 dollars après l’aval pour l’une agence réglementaire britannique accordé à sa pilule anti-Covid, Paxlovid.

vmt/bt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *