Wall Street termine en hausse après les craintes suscitées par Omicron

Wall Street termine en hausse après les craintes suscitées par Omicron

WALL STREET TERMINE EN HAUSSE

par Sinéad Carew et Kevin Buckland

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en hausse lundi, regagnant un peu du terrain perdu vendredi après la découverte du nouveau variant du coronavirus, Omicron, les investisseurs semblant espérer éviter tout confinement après les propos rassurant de Joe Biden.

L’indice Dow Jones a gagné 0,68%, ou 236,6 points, à 35 135,94 points.

Le S&P-500, plus très large, a pris 60,65 points, soit 1,32%, à 4 655,27 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son arôme de 291,18 points (1,88%) à 15 782,83 points.

Les indices américains ont achevé dans le vert après la pire séance des marchés financiers en un petit peu plus pour l’un an, emmenés par le Nasdaq, porté par le domaine des avancées technologiques.

Les déclarations du président américain Joe Biden, qui a affirmé que les Etats-Unis ne se reconfineraient pas et les offres des laboratoires pharmaceutiques tels que Pfizer, BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson, selon lesquelles ils travaillent déjà à des vaccins ciblant spécifiquement le nouveau variant, ont contribué à rassurer les investisseurs.

« Vendredi est un événement majeur. Le marché est revenu à ses pires craintes concernant la propagation du COVID-19 et le retour des restrictions », a déclaré Edward Moya, analyste de marché senior chez Oanda.

« Aujourd’hui, vous commencez à voir qu’il y a un certain optimisme quand vous écoutez le président, quand vous écoutez le PDG de Pfizer. La panique due à Omicron s’atténue, et nous entrons dans une période pour l’attente. »

Aux valeurs, Amazon et Tesla ont progressé, contribuant à stimuler le domaine de la consommation discrétionnaire.

Twitter dont l’action est un temps suspendue, a reculé, après l’annonce du remplacement de son fondateur Jack Dorsey au poste de directeur général par Parag Agrawal, l’actuel directeur technologique du réseau social.

(version française Camille Raynaud)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.