POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Des marchés sous le signe de la prudence

(AOF) – Les marchés actions américains sont attendus dans le désordre après une séance qui s’est clôturée à la hausse portée par les performances de Tesla et de Netflix. L’heure est à la prudence sur fond d’un environnement incertain dominé par la contraction inattendue du domaine privé en zone euro et du tour de vis de la BCE face une inflation record. Le titre Snapchat, en raison de l’absence de prévisions trimestrielles est attendu en forte baisse. Les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 sont dans le rouge bordeaux et cèdent respectivement 0,11% à 3 996,75 points et de 0,30% à 12 601,50 points.


Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont fini en hausse après une ouverture en ordre dispersé. Les statistiques économiques décevantes, indice manufacturier de la Fed de Philadelphie et inscriptions au chômage, ont initialement alimenté l’histoire pour l’une récession aux Etats-Unis. Pour les mêmes raisons, les taux longs se sont nettement détendus, reculant de plus de 13 points de base à 2,9%. Les valeurs technologiques ont estimé alors qu’en outre Tesla a surpris favorablement. Le Nasdaq Composite a gagné 1,36% à 12 059,61 points et le Dow Jones a terminé en progression de 0,51% 32 036,90 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les indices des directeurs pour l’achat pour les secteurs manufacturier et des services en juillet sont attendus à 15h45 aux États-Unis.


Les valeurs à suivre


American Express

American Express a dévoilé des profits trimestriels supérieurs aux attentes en dépit de la hausse des créances douteuses. Au seconde trimestre, l’émetteur de cartes de crédit a enregistré un bénéfice net en repli de 14% à 1,96 milliard de dollars, soit 2,57 dollars par action. Le bénéfice par action est cependant ressorti au-dessus du consensus de 2,41 dollars. Ses revenus ont bondi de 31% à 13,395 milliards de dollars tandis que Wall Street anticipait 12,50 milliards de dollars.


Schlumberger

Le groupe parapétrolier Schlumberger a publié ses résultats pour le seconde trimestre 2022. Son résultat net – hors charges et crédits – a progressé de 431 centaines de milliers de dollars à 715 centaines de milliers de dollars. Le bénéfice par action – hors charges et crédits – a augmenté de 67% passant de 0,30 dollar à 0,50 dollar. Son chiffre pour l’affaires est de 6,77 milliards de dollars, contre 5,63 milliards de dollars, soit une progression de 20%. Le groupe a par ailleurs relevé ses objectifs annuels à au minimum 27 milliards de dollars pour l’en ce lieu la fin de l’exercice en cours.


Snapchat

Snap, la maison mère du service de messagerie Snapchat, est demandée en baisse de plus de 30% après avoir dévoilé des revenus décevants et s’être abstenue de présenter des objectifs trimestriels. Le titre avait déjà été très lourdement sanctionné en mai après un avertissement sur ses résultats. Au seconde trimestre, le groupe a enregistré une perte parfaite de 422,07 centaines de milliers de dollars, soit -26 cent par action, contre une perte parfaite de 101,09 centaines de milliers de dollars ou – 10 cents par action, un an plus tôt.


Verizon

Verizon a abaissé sa prévision de bénéfice annuel ajusté 2022. En avant-bourse, le titre de l’opérateur de télécommunication s’inscrivait en baisse de quasiment 5%. Au titre de ses résultats trimestriels, Verizon a dégagé un bénéfice net en baisse de 10,7% à 5,3 milliards de dollars, pour un résultat opérationnel ajusté (Ebitda) en repli de 2,6% à 11,9 milliards de dollars. Le chiffre pour l’affaires est lui resté globalement stable, autour de 33,8 milliards de dollars, en ligne avec les attentes du marché.


Warner Bros Discovery

L’autorité britannique de la concurrence (CMA) a approuvé la fusion des activités de diffusion de programmes sportifs de Warner et BT pour former une coentreprise (JV) à parts égales qui créera une nouvelle offre sportive pour le Royaume-Uni et l’Irlande. Cette décision permet aux deux entités de finaliser la création de la coentreprise dans la semaine à venir et de transférer chacun de leur actif dans la nouvelle société. BT Sport et Eurosport UK vont fournir à la coentreprise l’un des portefeuilles de droits sportifs les plus étendus au Royaume-Uni et en Irlande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.