Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Analyse mi-séance AOF Wall Street – Le rebond se confirme

(AOF) – Wall Street progresse, la tension géopolitique sino-américaine s’apaisant après le départ de Nancy Pelosi de Taïwan. Plusieurs sociétés, dont PayPal, ont dévoilé des résultats meilleurs que anticipé. Des statistiques économiques favorables, en particulier l’ISM des services, sont aussi venues en soutien. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’économie étasunienne, mais ces données pourraient aussi conduire la Fed à maintenir son rythme de hausse des taux de 75 points de base. Vers 17h30, le Dow Jones gagne 0,84% à 32 670 points et le Nasdaq Composite, 1,81% à 12 572 points.

Paypal est loin de faire pâle est à Wall Street, bien au contraire. L’action du spécialiste du paiement en ligne bondit de plus de 10% à 98,90 dollars, s’arrogeant ainsi la seconde place de l’indice S&P 500. Paypal a multiplié les bonnes surprises à l’occasion de ses résultats trimestriels : relèvement des prévisions annuelles de profits, programme de rachat d’actions de 15 milliards de dollars, nomination d’un nouveau directeur financier, Blake Jorgensen, qui occupait le même poste chez Electronic Arts…


Les chiffres économiques de la journée

L’activité dans le domaine des services a rencontré une accélération inattendue en juillet, a mentionné l’Institute for Supply Management. L’indice des directeurs d’achat pour ce domaine est passé de 55,3 à 56,7 entre juin et juillet. Or, il était attendu en repli à 53,5.

La contraction du domaine privé a au final été un peu moins importante que anticipé en juillet, a mentionné S&P Global. L’indice des directeurs d’achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturiers et des services, est ressorti à 47,7 contre un consensus de 47,5, qui correspondait à la précédente estimation. Il s’était élevé à 52,3 en juin. Le PMI dans les services est passé de 52,7 à 47,3 entre juin et juillet. Il était attendu à 47. Un PMI sous 50 signale une contraction du domaine.

Les valeurs à suivre aujourd’hui


AMD

AMD a dévoilé des perspectives décevantes. Au seconde trimestre, le concurrent pour l’Intel a vu son bénéfice net chuter de 37% à 447 centaines de milliers de dollars, représentant 27 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 1,05 dollar, en ligne avec les attentes. Dans le même temps, le chiffre pour l’affaires du fabricant de semi-conducteurs a bondi de 70% à 6,55 milliards de dollars tandis que Wall Street ciblait 6,53 milliards de dollars.


Electronic Arts

Electronic Arts a présenté des prévisions plus faibles que anticipé. Au premier trimestre, clos fin juin, le concurrent pour l’Ubisoft a généré un bénéfice net de 311 centaines de milliers de dollars, soit 1,11 dollar par action, contre un profit de 204 centaines de milliers de dollars, représentant 71 cents par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action est ressorti à 47 cents, soit 19 cents de moins que le consensus.


General Motors

General Motors Co. (GM) a annoncé la conclusion pour l’un important accord pour l’approvisionnement pluriannuel avec la société Livent dans le cadre duquel celle ci fournira à GM de l’hydroxyde de lithium de qualité batterie fabriqué surtout à partir de lithium extrait dans les installations de Livent en Amérique du Sud.

Moderna

Le fabricant de vaccins Moderna a publié ce jour ses résultats pour le seconde trimestre 2022. Son bénéfice net s’est tenu à 2,19 milliards de dollars contre 2,78 milliards il y a un an à la même période, soit un bénéfice dilué par action de 5,24 dollars, contre 6,46 dollars au seconde trimestre 2021. C’est une performance supérieure au consensus attendu à 4,58 dollars. Ses revenus totaux se sont inscrit en recul à 4,74 milliards de dollars contre 4,35 milliards de dollars l’an passé, mais au-delà des prévisions des analystes qui tablaient en l’occurence sur 4,1 milliards de dollars.


Paypal

Le spécialiste du paiement en ligne Paypal a relevé ses prévisions annuelles de profits. Sur l’ensemble de 2022, il vise un bénéfice par action ajusté situé entre 3,87 dollars et 3,97 dollars contre de 3,81 dollars à 3,93 dollars auparavant. En revanche, la croissance des revenus à taux de change constants est demandée dans le bas de la fourchette précédente de 11% à 13%. Le volume des paiements est, lui, forcément attendu en hausse de 16% à taux de change constants.


Starbucks

Starbucks a annoncé des résultats meilleurs que anticipé au titre du 3ème trimestre 2022, compensant la réduction de son activité en Chine par des bonnes performances sur le marché domestique américain. Reste que la chaîne de cafés a gagné moins pour l’argent sur ce trimestre que sur la même période en 2021, avec un bénéfice net de 913 centaines de milliers de dollars, contre 1,15 milliard. Rapporté par action, il s’établit à 84 cents, mieux que les 76 cents attendus par les analystes, mais moins bien que les 99 cents de l’an passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.