POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

CAC40: enfonce les 6.090Pts, Wall-Street chute avec FedEx

(CercleFinance.com) – L’?uvre est plutôt traditionnel en cette séance des ‘4 sorcières’ (échéance trimestrielle): la Bourse de Paris poursuit son mouvement de repli amorcé mardi après-midi et le CAC40 (-1,31% vers 6.077) ne préserve pas le support oblique des 6.090Pts.

Le bilan hebdomadaire est négatif de -2,1% mais ce qui est plus marquant, l’échéance sept. s’avérer négative de près de -8%.

Chez nos voisins, la lourdeur est autant présente avec -1,8% à Francfort et -1,3% pour l’E-Stoxx50 qui aligne une 3ème séance de baisse dans le sillage pour l’une rafale pour l’indicateurs économiques américains allant dans le sens de la poursuite de la politique monétaire très restrictive de la Fed.

Le catalyseur de ce repli, c’est l’avertissement sur son activité et ses marges du géant FedEx qui avance en baisse de -23%.

Cette société est considérée comme un bon baromètre de l’activité présente et future de l’économie, non seulement aux Etats Unis mais dans le univers entier.

S’apporte à cette épaisse déconvenue une certaine prudence à l’approche de la réunion de travail de la Fed, prévue la semaine prochaine.

‘La volatilité ambiante est encore aussi importante et pesante sur l’évolution de l’indice’, pense le gestionnaire pour l’actifs Kiplink.

En zone euro, seuls les chiffres définitifs de l’inflation du mois pour l’août ont été dévoilés dans la matinée (ils confirment les estimations préliminaires), mais l’indice de confiance des consommateurs du Michigan s’est encore amélioré en sept., quand bien même sa progression est moins marquée que anticipé, montrent les résultats préliminaires de l’enquête mensuelle de l’Université du Michigan.

L’indice de confiance compilé par cette université du Midwest est ainsi ressorti à 59,5 ce mois-ci, contre 58,2 en août et 60 attendu par les économistes et analystes.

Le sous-indice mesurant le jugement des consommateurs sur leur situation existante a légèrement progressé, à 58,9 contre 58,6 le mois précédent, mais celui qui mesure l’évolution de leurs anticipations s’est amélioré plus nettement, ressortant à 59,9 après 58 au mois de juillet.

Grâce au repli continu des prix de la force, les anticipations pour l’inflation des ménages à un horizon pour l’un an se tassent à 4,6%, soit leur plus bas niveau en un an.

Wall Street qui avait déjà fait démonstration de lourdeur jeudi est en net repli (Dow Jones -1%) le Nasdaq (-1,6%) et le S&P500 cède 1,3%.

La tendance reste pénalisée par des tensions du arôme des rendements obligataires, le taux à 10 ans ayant ainsi grimpé à près de 3,46% pour se rapprocher de ses plus hauts annuels, celui du ‘1 ans’ s’installe au-delà des 4% (à 4,05% au précédemment à compter de octobre 2007) et peut poursuivre en direction des 4,50%, le ‘2 ans’ teste 3,90%

Le rendement des Treasuries à 10 ans touche un précédemment à compter de la fin octobre 2007, à 3,482%, le ’30 ans’ s’établit à 3,54%, ce qui propulse les taux hypothécaires au-delà des 6% (là encore, il faut remonter à 2007).

En Europe, nos OAT affichent une dégradation de +7Pts en direction des 2,36% (un précédemment à compter de le 21 juin) et le zénith annuel des 2,48% du 16 juin est tout près, mais les Bunds se retendent de +5,5Pts à 1,79% (les 1,800% ont été brièvement dépassés).

Plus inquiétant, le ‘spread’ entre les 10 ans italien (4,08%) et allemand s’est de nouveau éloigné pour flirter avec les 230 points de base.

De son arôme, l’euro rechute de -0,5% vers 0,9950$, les rendements obligataires court terme étant au zénith outre-Atlantique comme nous l’avons vu.

En Chine, la réalisation industrielle à valeur ajoutée, un important indicateur économique, a augmenté de 4,2% en base annuelle au mois pour l’août, selon les données publiées vendredi par le Bureau pour l’Etat des statistiques (BES). Ce chiffre est de 0,3% plus élevé que celui du mois précédent, a mentionné le BES.

L’indice CSI 300 des majeures valeurs chinoises perdait 1,8% suite à la parution de ces chiffres tandis qu’à la Bourse de Tokyo, le Nikkei accusait un recul plus limité de l’ordre de 1,1% en fin de séance.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut (+0,5% à 91,3$) ont du mal à rebondir tandis que le dernier rapport de l’Agence internationale de la force (IEA) met en garde contre un coup pour l’arrêt de la demande pour l’hydrocarbures dans le courant du 4ème trimestre.

Le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) se stabilise actuellement autour de la zone des 85$.

Du coté des actualités sur les valeurs, Virbac plonge de -10%, plombé par la hausse de ses coûts de production.

Engie a finalisé la cession de 2.224.702 actions de Gaztransport & Technigaz (GTT’) au prix de 115,50 euros par action et a ainsi levé 256.953.081 euros dans le cadre pour l’un placement privé par voie de construction accélérée pour l’un bouqin pour l’ordres auprès pour l’investisseurs institutionnels exécuté sous la forme accélérée.

Le Comité des médicaments à usage homme (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis favorable et recommande l’approbation de Beyfortus (nirsevimab) de Sanofi pour la prévention des infections des voies respiratoires inférieures causées par le VRS chez le nouveau-né et le nourrisson.

Eiffage est désigné lauréat pour l’une section supplémentaire de l’autoroute E18 en Norvège pour un montant de plus de 370 centaines de milliers pour l’euros. Le groupe avait déjà remporté en décembre 2020, le contrat pour le lot 1 (Langangen / Lanner) et le lot 3 (Kjørholt / Rugtvedt) de ce tronçon de l’autoroute E18.

Stifel a réitéré vendredi sa recommandation pour l’achat sur Airbus en perspective des prochaines journées pour l’investisseurs du groupe pour l’aéronautique, qui se tiendront les 22 et 23 sept.. Berenberg a renouvelé aussi sa recommandation pour l’achat, assortie pour l’un objectif de cours de 150 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.