POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

CAC40 : figé au sein d'un corridor 7050/7070, W-Street stable

(CercleFinance.com) – Quand bien même la hausse apparaît marginale à 1H de la clôture, elle reste un peu inespérée dans un contexte de poursuite de la tension des taux avec des OAT qui flirtent avec les 0,1300% (+2Pts de base) et des Bunds à -0,23% (+1,7Pt).

Cette journée du 11 novembre est semi-fériée et il n’est par conséquent pas étonnant de voir le CAC40 se transformer dans pour l’étroites restrictions (entre un plancher de 7.050 et 7.070Pts pendant 95% du temps à partir de l’ouverture).

L’Euro-Stoxx50 grappille +0,1%, de même que le DAX qui vient pour l’inscrire son 4ème record absolu intraday en 6 séances.

Wall Street a rouvert sur une note indécise, avec un rebond technique de +0,8% du Nasdaq (50% du terrain perdu la veille), une hausse de 0,2% du S&P500 et un repli symétrique du Dow Jones, plombé par les -8% de Disney (recrutement pour l’abonnés inférieur aux attentes au T3).

La principale ombre au tableau à partir de 24H, c’est l’inflation : ‘L’indice des prix à la consommation a grimpé de 0,9%, plus que anticipé en octobre, soit plus du double de la progression du mois précédent. Pour l’une année à l’autre, il a bondi de 6,2%, la hausse annuelle la plus élevée à partir de 1990’, rappelle Wells Fargo.

La hausse du rendement des T-Bonds (+13Pts vers 1,57%, le marché est fermé ce jeudi) s’est accompagnée pour l’une subite hausse du Dollar de +1% en moyenne face à toutes les devises, ce qui aurait pu pénaliser Wall Street bien au-delà des -0,8% affichés mercredi soir.

Le billet vert (+0,15%) confirme le franchissement de la résistance des 1,1520/E et reste très robuste ce jeudi à 1,1465/E.

L’once pour l’or confirme le franchissement pour l’importantes résistances survenu la veille avec un gain de +0,8% vers 1.863$.

Seules données attendues ce jour, la 1ère estimation de la croissance du PIB du Royaume Uni au titre du 3ème trimestre. Après un rebond de 5,5% au seconde trimestre 2021 en rythme séquentiel, le PIB du Royaume Uni a augmenté de 1,3% au 3ème, selon la 1ère estimation de l’office national de statistiques (ONS) qui met en avant l’assouplissement des restrictions sanitaires.

Dans l’actualité des valeurs, Eurofins (+3,6%) s’impose en tête du CAC40, à 105E, il fait jeu égal avec le sidérurgiste ArcelorMittal qui publie un bénéfice net de 4,62 milliards de dollars au titre du 3ème trimestre 2021, niveau le plus élevé à partir de 2008, ainsi qu’un EBITDA en hausse séquentielle de 19,9% à 6,06 milliards.

Alstom (-5%) est lanterne de couleur rouge au lendemain pour l’une envolée de +9% motivée par l’éloignement du risque pour l’une augmentation de capital.

Engie a révisé mercredi soir ses objectifs pour l’ensemble de 2021, prévoyant dorénavant un résultat net récurrent part du groupe entre trois et 3,2 milliards pour l’euros, à l’occasion du point pour l’activité à neuf mois du groupe énergétique.

Engie et Crédit Agricole Assurances annoncent avoir conclu un accord pour acquérir auprès pour l’Alberta Investment Management Corporation, une participation de 97,33% dans Eolia Renovables, l’un des plus grands producteurs pour l’électricité renouvelable en Espagne.

Le groupe haut de gamme Kering (-0,7%) annonce que sa filiale Bottega Veneta et Daniel Lee, qui était à la tête de la création de cette maison à partir de le 1er juillet 2018, ont pris la décision commune d’ajouter fin à leur collaboration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.