La Bourse de Paris perd 0,51%, plombée par le luxe

La Bourse de Paris à nouveau pénalisée par le luxe (-0,28%)

La Bourse de Paris a fini en léger recul (-0,28%) mardi malgré un début de séance en l’occurence prometteur, une fois de plus pénalisée par les valeurs du luxe sur fond de craintes concernant la reprise.

L’indice CAC 40, qui avait chuté de près de 4% la semaine terminée, a cédé 18,79 points à 6.664,31 points. La veille, il avait progressé de 0,86%.

“Une fois de plus, le domaine du luxe a fait la tendance”, a résumé pour l’AFP Thierry Claudé, gérant chez Kiplink Finance, soulignant que les échanges restent “dans des volumes faibles”, de l’ordre de 2,5 milliards pour l’euros.

“Très peu pour l’investisseurs ont envie de se mouiller avant la fin de la semaine”, précisément avant la réunion de travail très demandée des banquiers centraux à Jackson Hole aux Etats-Unis, dont les investisseurs espèrent plus de visibilité concernant le calendrier pour l’une possible réduction des mesures de soutien de la Réserve fédérale étasunienne (Fed).

“C’est dans le discours de Jerome Powell que tout va se jouer”, selon M. Claudé.

Les opérateurs de marché, qui se préparent à ce que la Fed commence à réduire ses achats pour l’actifs à plutôt court terme, attendent la prise de parole du président de la Fed, Jerome Powell, pour y voir plus clair sur ses intentions en terme de normalisation monétaire.

Pour l’autant que les risques associés au variant Delta pourraient contrecarrer leur pronostic.

Le luxe s’enlise à nouveau

Déjà plombées la semaine dernière par des craintes sur la consommation en Chine, les valeurs du luxe ont à nouveau flanché et tiré l’indice parisien vers le bas. En queue de l’indice, le géant LVMH a perdu 1,93% à 624,30 euros, Hermès 1,57% à 1.250 euros et Kering 0,37% à 669,30 euros.

Reprise en vue pour AB Science

La biotech française AB Science, qui s’attend à “reprendre progressivement” dès sept. les essais de sa molécule phare dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), a vu son titre monter de 3,42% à 13,90 euros.

Valneva optimiste

Le laboratoire franco-autrichien Valneva (+4,81% à 13,52 euros), dont les essais pour son candidat-vaccin contre le Covid-19 sont à un stade avancé, espère prouver “une efficacité supérieure à 80%”, a annoncé son directeur général Franck Grimaud.

pan/kd/eb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *