L'Europe termine dans le vert, portée par les tech américaines

L'Europe termine dans le vert, portée par les tech américaines

LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN HAUSSE

(Reuters) – Les Bourses européennes ont accompli en hausse mercredi, portées par les résultats des entreprises technologiques américaines, dans l’attente de la Fed qui devrait annoncer une nouvelle hausse de ses taux.

À Paris, le CAC 40 a accompli en hausse de 0,75% à 6.257,94 points. Le Footsie britannique a gagné 0,67% et le Dax allemand 0,57%.

L’indice EuroStoxx 50 a progressé pour sa part de 0,95%, le FTSEurofirst 300 de 0,53% et le Stoxx 600 de 0,49%.

« Les résultats solides de Microsoft et pour l’Alphabet ont offert un nouvel élan au sentiment du marché, suscitant l’espoir que les entreprises peuvent assurer des conditions monétaires plus strictes et une économie plus ralentie », a déclaré Pierre Veyret, analyste chez ActivTrades.

Les marchés attendent les annonces d’emplois de la Réserve fédérale afin de connaître son point de vue sur le ralentissement de l’économie mondiale et l’éventuel impact que cela aura sur le durcissement de sa politique monétaire.

Les investisseurs pensent majoritairement que la Fed, qui publiera son communiqué à 18h00 GMT, va remonter ses taux de 75 points de base. Les déclarations de Jerome Powell, le président de l’institution, sont spécialement attendues. Celui-ci s’exprimera 30 minutes ultérieurement.

VALEURS

Les valeurs technologiques européennes sont les plus grandes gagnantes de la journée (+1,5%), mais l’indice sectoriel de la pharmacie et de la santé perd 0,82%.

Aux valeurs individuelles, le titre Atos bondit de 16,24% après avoir annoncé la sécurisation du financement de son plan de transformation et avoir annoncé tabler sur une accélération de la croissance de son chiffre pour l’affaires au seconde semestre.

Michelin perd quant à lui 6,12%, après avoir annoncé un résultat net impacté par le coût de son retrait de Russie.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones gagnait 0,49% – Microsoft progressant tout particulièrement de 4,8% – le Standard & Poor’s 500 1,43% et le Nasdaq Composite 2,56%.

CHANGES

Sur le marché des changes, l’euro se traite autour de 1,0126 dollar (+0,12%) après avoir chuté de 1% la veille à la continuité pour l’un accord des Vingt-Sept sur une réduction de leur consommation de gaz l’hiver prochain sur fond pour l’incertitudes quant aux approvisionnements en provenance de Russie.

L’indice dollar, qui mesure les variations du billet vert face à un panier de devises de référence, est quasiment stable avant le verdict de la Fed.

TAUX

Le coût de l’emprunt souverain italien s’est accru mercredi, S&P Global ayant revu à la baisse ses perspectives de notation – de positive à stable – en raison de l’impact économique de l’instabilité politique courante.

Le rendement des obligations italiennes à 10 ans a augmenté de près de 12 points de base (pb) pour atteindre 3,47%, ce qui a porté l’écart par rapport à l’Allemagne, pays le mieux noté, à environ 252 pb, son niveau le plus élevé à partir de la mi-juin.

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans s’affiche à 2,7776%, en baisse de plus de 1 point de base.

PÉTROLE

Les prix du pétrole ont progressé après l’annonce par l’American Petroleum Institute (API) pour l’une diminution plus conséquente que anticipé des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le Brent gagne 2,14% à 106,63 dollars le baril, et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 2,54% à 97,39 dollars.

(Rédigé par Olivier Cherfan, édité par Pantalon denim-Michel Bélot)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.