Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Paris : 9 records en 10 séances, WStreet dopé par baisse taux

(CercleFinance.com) – La semaine se conclut sur une avalanche de nouveaux records absolus en Europe, comme à Wall Street avec 2 nouveaux zéniths historiques pour le Dow Jones (35.600) et le S&P500 (4.468Pts).

Le CAC40 n’accroche pas les 6.900 en clôture car la Bourse de Paris a un peu réduit son avance en fin de journée (+0,2% à 6.893, soit un peu moins de +1,1% en hebdo).

Mais le CAC inscrit bien un 4/5 à la hausse cette semaine et un 9/10 en 2 semaines, dont 9 records annuels en 10 séances pour le CAC ‘PX1’ (à 6.913, soit 30Pts de moins que le 4 sept. 2000) et 9 record absolus pour le CAC40 ‘GR’ à 19.605.

À compter de le début de l’année, l’indice vedette de la place parisienne affiche maintenant un gain de l’ordre de +24,5% (PX1) et de +27,5% pour le CAC ‘GR’.

La trajectoire des marchés pour l’actions reste irrésistiblement haussière (+0,2% en moyenne) et le DAX30 (+0,25%) a pulvérisé lui aussi un record absolu à 16.030Pts, l’Euro-Stoxx50 à 4.240

A Wall Street, les gains sont assez homogènes ce soir, autour de +0,1%

et à l’aide de ce gain symbolique, le Nasdaq se prépare à finaliser la semaine en positif (il affiche un score quasi nul sur 5 séances, et pas de record à la clé cette semaine).

Les ‘chiffres de la journée’ ne remettront pas en cause la mécanique haussière de Wall Street : les taux se détendent fortement à partir de 16H (-4,7Pts à 1,3200%) après la publication pour l’une chute aussi brutale qu’inattendue de la confiance des consommateurs américains.

Le baromètre mensuel plonge de -11Pts pour l’un coup au mois pour l’août, de 81,2 vers 70,2: le consensus tablait sur un niveau inchangé de 81,2.

Autre indicateur en chute libre : 32% des consommateurs pensent maintenant que l’économie US va s’améliorer contre 45% en juillet 50% en Juin.

Pour finir, les anticipations pour l’inflation 1 an reculent marginalement de 4.7% vers 4,6% mais elles ont nettement progressé sur 5 ans, à 3% contre 2,8%… le transitoire risque de durer un peu.

L’autre chiffre publié 90 minutes auparavant fut accueilli sans émotion: les prix à l’importation aux États-Unis ont augmenté de 0,3% en juillet par rapport au mois précédent, une progression inférieure au consensus.

Hors produits pétroliers, ils sont même restés stables pour l’un mois sur l’autre selon le Département du Travail.

De leur arôme, les prix américains à l’exportation ont progressé de 1,3% le mois dernier (+1,6% hors produits agricoles). Par rapport à juillet 2020, les prix à l’importation et à l’exportation ont grimpé respectivement de 10,2% et de 17,2%… mais qui s’en soucie ?

Sur le front des changes, le Dollar subit un lourd pullback de -0,5% vers 1,1790, fonction de la soudaine baisse de rémunération du $ (6,7Pts à 1,300%) face à des OAT au rendement inchangé de -0,1300% mais les Bunds affichent -0,7Pt à -0,4670% (au plus bas à partir de mars).

En France, plusieurs statistiquessont parues ce matin, elles ont reçu un accueil soit indifférent, soit favorable : l’Insee indique que sur un an, la hausse des prix à la consommation en France a ralenti à 1,2% au mois de juillet, après +1,5% en juin. En séquentiel et hors variations saisonnières, les prix augmentent de 0,4%, après +0,2% en juin.

Le ralentissement de l’inflation annuelle résulte du repli des prix des produits manufacturés (-1,1% après +0,7%), en lien avec le décalage des soldes pour l’été, du ralentissement des prix des services (+0,6% après +0,8%) et du tabac (+5,1% après +5,3%).

Par ailleurs, au seconde trimestre 2021, le nombre de chômeurs au sens du BIT atteint 2,4 centaines de milliers de personnes en France (hors Mayotte), en baisse de 16.000 personnes sur le trimestre, selon les résultats de l’enquête de l’emploi de l’Insee.

Dans l’actualité des valeurs, Ipsen cède près de 12,7% après l’annonce du retrait de sa demande pour l’approbation pour le palovarotène initiée auprès de la FDA en mai dernier, et son volonté pour l’en soumettre une nouvelle après des analyses de données complémentaires.

Inversement, Eramet avec +6% pulvérise un nouveau record annuel à 76,5E.

Vinci (stable à 91E) annonce que l’aéroport de Londres Gatwick, filiale de VINCI Airports à 50,01 %, a enregistré une baisse de 92,4% du trafic passagers sur les 6 premiers mois de l’année. Dans ce contexte, l’aéroport enregistre une perte après impôts de 244,6 M£, après une perte de 321 M£ au 1er semestre 2020.

Pour finir, Walmart a annoncé dans la soirée pour l’hier avoir confié à Publicis un contrat portant sur la planification et l’achat de ses espaces médias aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.