Wall Street finit en hausse après les annonces de la Fed

WALL STREET FINIT EN HAUSSEWALL STREET FINIT EN HAUSSE

par Lewis Krauskopf, Devik Jain et Shashank Nayar

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en hausse mercredi, ses trois principaux indices s’établissant à de nouveaux records, après que la Réserve fédérale étasunienne (Fed) a déclaré qu’elle allait réduire dès ce mois-ci ses achats pour l’obligations sur les marchés, une annonce anticipée par les investisseurs.

L’indice Dow Jones a gagné 0,29%, ou 104,95 points, à 36.157,58 points.

Le S&P-500, plus très large, a pris 29,92 points, soit 0,65%, à 4.660,57 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son arôme de 161,98 points (1,04%) à 15.811,58 points.

Le Nasdaq et le S&P-500 ont atteint des pics pour la cinquième séance consécutive. Le Dow Jones, lui, s’est tenu à un record pour la 4ème journée de rang, après avoir dépassé la veille pour la 1ère fois le seuil des 36.000 points.

Le S&P-500 a basculé dans le vert et ensuite a grimpé à la continuité de la publication du communiqué de la Fed, consécutive à sa réunion de travail de deux jours de politique monétaire.

Comme l’anticipaient les investisseurs, la banque centrale a annoncé le début de son ‘tapering’ dans le cadre du resserrement des mesures de soutien adoptées pour aider l’économie étasunienne à faire face à la crise du coronavirus.

“La Fed n’a pas fait chavirer le canot sur ce coup-là”, a commenté Ryan Detrick, stratégiste en chef des marchés chez LPL Financial. “Elle a fait ce que la majorité des personnes attendaient”.

Parmi les onze principaux secteurs du S&P-500, celui des matériaux est l’un des plus performants.

Dans son communiqué, la Fed a aussi maintenu son opinion selon laquelle l’inflation élevée était en grande partie transitoire, ne devant donc pas nécessiter le relèvement rapide des taux pour l’avantage.

“Il n’y a à mon avis rien pour l’unique dans le communiqué, a part le fait que (la Fed) tente de gagner du temps en déclarant que l’inflation et les perturbations dans les chaînes pour l’approvisionnement sont toutes deux temporaires”, a déclaré Joseph LaVorgna, chef économique Amériques de Natixis, à New York.

Jerome Powell, le président de la Fed, a déclaré lors pour l’une conférence de presse que le marché de l’emploi aux Etats-Unis peut se rétablir suffisamment pour atteindre le plein emploi mi-2022, une caractéristique clé aux yeux de la banque centrale pour envisager la hausse des taux pour l’avantage.

La saison des résultats, pour le moment meilleure qu’attendu, contribue aussi à alimenter la confiance des investisseurs.

Arôme valeurs, CVS Health a progressé de 5,7% après avoir relevé sa prévision de bénéfice ajusté pour l’année.

Activision Blizzard a chuté de 14,1% à la continuité de l’annonce du report du lancement de deux petits jeux vidéo très attendus, “Overwatch 2” et “Diablo IV”.

(Reportage Lewis Krauskopf, Deviik Jain et Shashank Nayar; version française Pantalon en jean Terzian)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.