Wall Street termine en ordre dispersé après une semaine agitée

Wall Street termine en ordre dispersé après une semaine agitée

WALL STREET TERMINE EN ORDRE DISPERSÉ

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a achevé en ordre dispersé vendredi après avoir subi une brutale correction cette semaine, sur fond de craintes de récession et de hausses des taux pour l’but de la Réserve fédérale et pour l’autres grandes banques centrales.

Tandis que l’inflation ne donne aucun signe de fléchissement, Wall Street enchaîne une 3ème semaine de baisse consécutive mais les investisseurs s’adaptent à la fin de l’ère de l’argent quasiment gratuit.

L’indice Dow Jones a cédé 0,13%, ou 38,29 points, à 29.888,78 points. Il recule de 4,8% sur la semaine, sa plus forte baisse hebdomadaire à compter de octobre 2020.

Le S&P-500, plus très large, a en revanche gagné 8,07 points vendredi, soit 0,22%, à 3.674,84 points, mais il reste en baisse de 5,8% sur la semaine.

Le Nasdaq Composite a progressé plus nettement de 152,25 points (1,43%) à 10.798,35 points, bouclant sur une bonne note une semaine compliquée (-4,8%).

« Il y a beaucoup de volatilité en ce moment, surtout due aux hausses de taux de la Fed et à la facilité d’examiner l’inflation », a commenté Megan Horneman, directrice stratégie de portefeuille chez Verdence Capital Advisors à Hunt Valley, Maryland.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a de nouveau souligné vendredi la volonté de la banque centrale de amener l’inflation à son objectif de 2%.

Le durcissement monétaire de la Fed alimente les craintes de récession, illustrées par le ralentissement plus marqué que anticipé de la réalisation industrielle aux Etats-Unis (+0,2% en mai après 1,2% en avril).

Dans ce contexte, le domaine de l’électricité a poursuivi sa baisse vendredi dans le sillage des cours du pétrole (-5,6% pour le Brent à environ 113 dollars le baril, un plus bas de 4 semaines), aussi plombés par le renchérissement du dollar.

Wall Street restera fermée lundi en raison de la fête nationale de l’émancipation (Juneteenth) aux Etats-Unis.

(Reportage Chuck Mikolajczak, version française Tangi Salaün)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.