Une semaine de Bourse  Semaine morose

Analyse AOF clôture France/Europe – Fin de semaine morose

(AOF) – En hausse timide en début de séance, les marchés actions européens ont au final terminé en baisse dans le sillage de l’évolution négative de Wall Street. Les investisseurs redoutent que les bons chiffres de l’emploi aux Etats-Unis au mois de mai n’incitent la Fed à accélérer un petit peu plus son calendrier de resserrement monétaire. Au chapitre des entreprises, Aperam et son concurrent Acerinox envisagent un rassemblement qui rebattrait les cartes du domaine de l’acier inoxydable. Le CAC 40 a cédé 0,23% à 6 485,3 points et l’Euro Stoxx 50, 0,42% à 3 779,3 points.

Acerinox a cédé près de 3% à 11,895 euros à Madrid tandis qu’Aperam a gagné 1,8% à 39,6 euros à Amsterdam. Le spécialiste de l’acier inoxydable basé au Luxembourg a qualifié que des discussions  » très préliminaires avec l’espagnol concernant une éventuelle transaction qui peut aboutir à un regroupement pour l’entreprises ont été engagées récemment « .

Laurent Perrier a gagné plus de 3% à 98,2 euros après la publication de résultats annuels exceptionnels. Le groupe de famille de maisons de Champagne a bénéficié à plein de la réouverture des économies. Les consommateurs ont pu de nouveau goûter aux plaisirs de la vie, dont le champagne fait partie. Si les volumes ont bondi, la rentabilité aussi. Démonstration que la stratégie de montée en gamme (vendre de meilleurs produits forcément un petit peu plus chers) est bel et bien la martingale des groupes haut de gamme comme des fabricants de vins et spiritueux.

Innate Pharma a grimpé de 4,63% à 2,89 euros soutenu par une bonne nouvelle. Son interlocuteur AstraZeneca a décidé pour l’avancer l’essai clinique de période 2 du traitement expérimental IPH5201 contre le cancer du poumon. A la clef, un virement de cinq centaines de milliers pour l’euros sur le compte de la biotech marseillaise. Celle ci sera responsable de la conduite de l’étude. AstraZeneca et Innate partageront les coûts de l’étude et AstraZeneca fournira les produits testés nécessaires pour mener l’essai clinique.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

En France en avril, la réalisation est de nouveau en baisse dans l’industrie manufacturière, reculant de 0,4% après un repli de 0,2% en mars, a mentionné l’Insee. Elle a baissé de 0,1% dans l’ensemble de l’industrie après avoir reculé de 0,4% en mars. Le consensus Reuters s’élevait à +0,3%.

La version définitive de l’indice PMI composite au mois de mai pour la France est ressortie à 57 contre une estimation « flash » de 57,1. En avril, il s’était tenu à 57,6. L’indice des services a atteint 58,3 contre une estimation « flash » de 58,4 et après 58,9 en avril.

En zone euro, les ventes au détail on reculé sur un mois de 1,3%. Les économistes tablaient sur +0,3% après +0,3% en mars (révisé de -0,4%). Sur un an, les ventes au détail progressent de 3,9% contre un consensus de +5,4% après +1,6% en mars (révisé de +0,8%).

La version définitive de l’indice PMI composite au mois de mai pour la zone euro est ressortie à 54,8 contre une estimation « flash » de 54,9. En avril, l’indice s’était tenu à 55,8. L’indice des services a atteint 56,1 contre une estimation « flash » de 56,3 et après 57,7 en avril.

La version définitive de l’indice PMI composite au mois de mai pour l’Allemagne est ressortie à 53,7 contre une estimation « flash » de 54,6. En avril, il s’était tenu à 54,3. L’indice des services a atteint 55 contre une estimation « flash » de 56,3 et après 57,6 en avril.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 du rapport sur l’emploi en mai, à 15h45 de la nouvelle estimation de l’indice des directeurs pour l’achat pour le domaine des services en mai et à 16h, de l’ISM des services de mai.

L’indice ISM des services s’est élevé à 55,9 pour le mois de mai, en baisse par rapport aux 57,1 d’avril, triste ainsi les attentes moyennes des analystes (56,4).

Aux Etats-Unis, la croissance de l’activité dans le domaine privé a ralenti en mai, selon les données définitives de S&P Global. Ainsi, l’indice des directeurs d’achat (PMI) Composite est ressorti à 53,6 pour la période, contre une estimation préliminaire de 53,8 et après 56 en avril. De son arôme, le PMI dans les services a atteint 53,4 en mai 2022, contre une estimation préliminaire de 53,5 et après 55,6 en avril.

L’économie nord-américaine a créé 390 000 emplois non agricoles en mai 2022. Le consensus Reuters tablait sur 325 000 après 436 000 en avril 2022 (chiffre révisé de 428 000). Le taux de chômage est ressorti à 3,6%, contre 3,5% attendu et 3,6% en avril 2022. Le paye horaire moyen a progressé de 0,3%, contre +0,4% escompté et +0,3% en avril 2022.

Vers 17h35, l’euro cède 0,25% à 1,0721 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.