POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 a perdu 0,39% cette semaine

(AOF) – Les marchés européens ont fini en légère baisse dans le sillage du S&P 500, qui s’apprêtait à connaitre sa cinquième journée consécutive dans le de couleur rouge. La fin de séance est animée par une information de Bloomberg, selon laquelle l’administration Biden envisagerait pour l’ouvrir une nouvelle enquête sur les subventions chinoises et leurs impressions néfastes sur l’économie nord-américaine. L’indice CAC 40 a terminé en retrait de 0,31% à 6 663,77 points, portant son repli sur la semaine à 0,39%. L’EuroStoxx50 a pour sa part cédé 0,22% à 4 167,80 points.

Holcim s’est adjugé une hausse de 0,27% à Zurich, à 47,70 francs suisses par action. Le géant mondial des matériaux de construction a annoncé a cession à Companhia Siderúrgica Nacional de ses activités au Brésil pour une valeur pour l’société de 1,025 milliard de dollars. Un montant qui se trouve dans le bas de la fourchette (1 à 1,5 milliard de dollars) précédemment évoquée dans les médias, remarque UBS dans une note publiée ce matin.

A Paris, Atos (+5,83% à 44,87 euros) a fini en tête du CAC tandis que sa sortie de l’indice est confirmée par Euronext. Il sera remplacé au saint des saints de la Bourse française par Eurofins Scientific, qui gagne 0,13% à 124,28 euros. Ce renouvellement prendra effet le vendredi 17 sept., après la clôture des marchés. Atos affiche la plus mauvaise performance du CAC 40 à partir de le 1er janvier : il a chuté de 44% et sa capitalisation est tombée à 4,6 milliards pour l’euros. Le spécialiste de la transformation numérique des entreprises n’a cesser pour l’accumuler les déboires ces derniers mois.

Rubis a cédé 47,95% à 29,52 euros portant à plus de 18% son repli à partir de le début de l’année. L’opérateur spécialisé dans l’aval pétrolier et chimique a dévoilé des résultats semestriels solides, mais des prévisions décevantes. Sur les six premiers mois de l’exercice, le groupe, qui détient tout particulièrement des stations services dans les Caraïbes, a réalisé un bénéfice net part du groupe de 136 centaines de milliers pour l’euros, en hausse de 33%. Le résultat brut pour l’exploitation a progressé, lui de 7% à 257 centaines de milliers pour l’euros.

Les chiffres macroéconomiques de la journée

La réalisation industrielle en France a progressé de 0,3% en juillet après +0,6% en juin (chiffre révisé de +0,5%). Par rapport à février 2020 (dernier mois avant le début du premier confinement), elle reste en retrait de 4,8%.

Les prix à la réalisation ont progressé de 0,7% en août aux Etats-Unis, ressortant légèrement au dessus du consensus Briefing de +0,6%. Hors les éléments volatils que sont la force et l’alimentation, ils ont augmenté de 0,6%, en ligne avec les attentes.

Vers 17h35, l’euro gagne 0,04% à 1,1831 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.