Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 affiche une performance hebdomadaire tout juste positive

(AOF) – Les marchés européens ont accompli la semaine sur une note positive, soutenus par les résultats des entreprises et une bonne nouvelle dans le dossier Evergrande. Le promoteur immobilier chinois en difficulté a récemment effectué le versement pour l’un coupon, évitant pour l’instant un défaut. La bonne performance opérationnelle des sociétés est l’autre moteur de la hausse. A Paris, celles de L’Oréal et Rémy Cointreau ont été saluées. Le CAC 40 a gagné 0,71% à 6 733,69 points, lui permettant pour l’afficher une progression hebdomadaire de 0,09%. L’EuroStoxx50 a progressé de 0,85% à 4 190,89 points.

La reprise continue de se matérialiser pour InterContinental Hotels Group (IHG : -2,92% à 4 850 pence). A l’occasion pour l’un point pour l’activité préliminaire, le groupe britannique, propriétaire des chaînes hôtelières Holiday Inn et Crowne Plaza, a mentionné que son RevPAR (revenu par chambre disponible) avait bondi de 66% en rythme annuel lors du 3ème trimestre 2021. Une bonne nouvelle puisqu’il s’agit pour l’un critère clef pour apprécier les performances des collaborateurs du domaine.

La mauvaise nouvelle était demandée, mais pas dans de telles proportions. Renault pense que la pénurie de semi-conducteurs, et les arrêts de production qu’elle entraine, le privera de la réalisation d’environ 500 000 véhicules cette saison. C’est extrêmement que les 200 000 unités évoquées l’été dernier. Au sein d’une place parisienne bien orientée, Renault a au final gagné 0,63% à 31,15 euros, soit la plus forte baisse du CAC 40.

La lumière au bout du tunnel ? Dans un contexte de reprise de l’activité, Klépierre vise dorénavant un cash-flow net courant pour l’au minimum 2 euros par action en 2021. Cela représente une hausse de 11 % par rapport à sa précédente cible. Si ce nouvel objectif reste conditionné à l’absence de restriction sanitaire forte pour l’en ce lieu la fin de l’année, les investisseurs ont bien reçu le message. La foncière spécialisée dans les centres commerciaux a bondi de 7,77% à 20,59 euros sur la place de Paris, signant ainsi l’une des plus fortes progressions du SBF 120. 

Les chiffres macroéconomiques de la journée

L’activité dans le domaine privé français a ralenti en octobre, a annoncé le bureau d’études IHS Markit, les pénuries ayant freiné la réalisation manufacturière. L’indice des directeurs d’achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est tombé à un plus bas de six mois à 54,7 après 55,3 en sept.. Il est aux normes aux attentes. Le PMI des services est passé de 56,2 à 56,6 entre sept. et octobre et celui du domaine manufacturier, de 55 à 53,5. Le premier est au précédemment à partir de 3 mois et le deuxième est au plus bas à partir de 9 mois.

L’activité dans le domaine privé de la zone euro a ralenti en octobre, a annoncé le bureau d’études IHS Markit, pénalisée par les pénuries. L’indice des directeurs d’achat Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est tombé à un plus bas de six mois à 54,3 après 56,2 en sept.. Le consensus s’élevait à 55,2. Le PMI des services est passé de 56,4 à 54,7 entre sept. et octobre et celui du domaine manufacturier, de 58,6 à 58,5. Ils étaient attendus à respectivement 55,5 et 58,6.

L’activité dans le domaine privé allemand a ralenti en octobre, a annoncé le bureau d’études IHS Markit, pénalisée par les pénuries et le hausse des prix. L’indice des directeurs d’achat Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services est tombé à un plus bas de 8 mois à 52 après 55,5 en sept.. Le consensus s’élevait à 54. Le PMI des services est passé de 56,2 à 52,4 entre sept. et octobre et celui du domaine manufacturier, de 58,4 à 58,2. Ils étaient attendus à respectivement 55 et 56,5.

L’indice “flash” PMI manufacturier est ressorti à 59,2 aux Etats-Unis. Les économistes tablaient sur 60,3 ,après 60,7 en sept.. L’indice PMI des services est ressorti à 58,2, après 54,9 en sept. et un consensus de 55,1. L’indice composite s’est tenu à 57,3 après 55 en sept..

Vers 17h30, l’euro gagne 0,11% à 1,1640 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *