Une séance sans grand changement se profile en Europe

Une séance sans grand changement se profile en Europe

UNE SÉANCE SANS GRAND CHANGEMENT SE PROFILE EN EUROPE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes sont attendues sans grand renouvellement lundi à l’ouverture tandis que la séance de la journée s’annonce assez calme.

Pour l’après les contrats à terme, le CAC 40 parisien peut perdre 0,05% à l’ouverture, le Dax à Francfort reculerait de 0,06%, pour le FTSE à Londres de 0,16% et l’EuroStoxx 50 de 0,09%.

Les actions européennes ont affiché la semaine dernière leur sixième performance hebdomadaire positive pour l’affilée, avec une progression de 0,69% pour le Stoxx 600 et de 0,72% pour le CAC 40.

Dans l’planning allégé de la journée, les investisseurs suivront à 10h00 GMT l’audition de la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, par la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen.

Autre rendez-vous de la semaine, les ventes au détail aux Etats-Unis seront publiées mardi pour le mois pour l’octobre et pourraient aider à évaluer l’impact éventuel de la baisse du moral des ménages, tombé au plus bas en dix ans, tandis que la hausse des prix inquiète.

Les investisseurs seront aussi attentifs au sommet virtuel, anticipé mardi matin heure de Pékin, entre les présidents américain et chinois qui peut tout particulièrement porter sur la question sensible de Taiwan.

A WALL STREET

La Bourse de New York, soutenue par les valeurs de croissance au premier rang desquels les géants du numérique, a fini vendredi en hausse.

L’indice Dow Jones a gagné 0,5% à 36.100,31 points, le S&P-500 a pris 0,72%, à 4.682,85 points et le Nasdaq Composite a avancé de 1% à 15.860,96 points.

Sur l’ensemble de la semaine dernière, marquée par un petit dej des craintes inflationnistes après l’annonce pour l’une hausse supérieure aux attentes des prix à la consommation aux Etats-Unis en octobre, le Dow a perdu 0,63%, le S&P-500 0,31% et le Nasdaq 0,69%.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a accompli en hausse de 0,56%, la progression des valeurs technologiques dans le sillage de Wall Street ayant pris le pas sur la contraction plus marquée qu’attendu de l’économie japonaise au 3ème trimestre.

Poids lourd de la cote, le fabricant pour l’équipements pour semi-conducteurs Tokyo Electron (+0,97%) a soutenu la tendance après avoir relevé ses perspectives annuelles de bénéfice et de dividende.

En Chine, l’indice CSI 300 a perdu 0,12%, le ralentissement des investissements et des ventes immobiliers entre janvier et octobre par rapport à l’année précédente contrebalançant la progression de la réalisation industrielle et des ventes au détail en octobre.

Les actions des producteurs de charbon ont fini en baisse (-1,02%) après l’accord terminal de la COP26 qui est le premier à appeler à réduire (“période down”) le recours aux combustibles fossiles (pétrole, charbon et gaz), principale cause du réchauffement climatique pour l’origine humaine.

CHANGES/TAUX

Le dollar cède 0,12% face à un panier de devises de référence après avoir grimpé lors de la précédente séance au un peu avant à compter de juillet 2020 à la faveur de la révision des anticipations de taux.

L’euro est stable à 1,1455 dollar.

Le rendement des Treasuries à 10 ans perd trois points de base, à 1,5562%, et son équivalent allemand abandonne près de deux points, autour de -0,275%.

PÉTROLE

Le marché du pétrole recule par craintes pour l’une augmentation de l’offre et pour l’un affaiblissement de la demande.

“Il y a eu polémique à la Maison blanche sur la manière de lutter contre la hausse de l’inflation, plusieurs responsables appelant à puiser dans les réserves stratégiques ou à stopper les exportations américaines”, ont spécifié les analystes pour l’ANZ.

Le baril de Brent cède 0,73% à 81,57 dollars et le brut léger américain 0,64% à 80,27 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *