Paris : léger repli avant les statistiques et résultats US

Une semaine de Bourse – Le mois de mai commence mal pour les marchés européens

(AOF) – Les indices européens ont accompli une nouvelle fois dans le rougeâtre vendredi, pénalisés par les inquiétudes des investisseurs sur la politique monétaire de la Fed. Le CAC 40 a cédé 1,73% à 6 258,36 points, et l’Euro Stoxx 50, 1,4% à 3 644,83 points. Ils terminent ainsi cette 1ère semaine du mois de mai sur un repli hebdomadaire respectif de 4,22% et 4,16%. De son arôme, Wall Street creuse un petit peu plus ses pertes après la lourde chute pour l’hier: en fin pour l’après-midi, le S&P 500 et le Nasdaq abandonnent ainsi 0,76% et 0,99%.

Tandis que la guerre en Ukraine et que le confinement en Chine continuent de menacer la croissance mondiale, Jerome Powell a essayé pour l’adopter mercredi soir, lors de l’annonce de la décision de politique monétaire de la Fed, un ton rassurant concernant la gestion de l’inflation. Il a ainsi éloigné une potentielle hausse des taux de 75 points de base lors des prochaines échéances de la banque centrale.

Des propos pour l’abord bien reçus des marchés, mais qui ont ensuite suscité l’inquiétude: la Fed sera-t-elle en réalité capable de juguler la hausse des prix sans une hausse des taux pour l’envergure, quitte à pénaliser la croissance ? Car l’économie étasunienne se porte bien, comme l’a prouvé encore aujourd’hui la publication du rapport mensuel sur l’emploi, qui a fait état de conceptions de postes plus importantes que anticipé. Une bonne nouvelle, certes, mais qui contribue aussi à des anticipations pour l’inflation plus élevée.

Sur le marché des taux, toutes ces nouvelles se sont traduites par une hausse des rendements obligataires, le 10 ans américain grimpant de 4 points de base, et son homologue allemand de plus de 10 points de base.

Du arôme des valeurs, la séance est une nouvelle fois riche en résultats. Le gagnant de la journée se nomme Euroapi (+12,62%), le dernier arrivé sur la place parisienne après sa scission de Sanofi. Le CAC 40 est dominé par Stellantis (+3,36%), suivi de TotalEnergies (+2,19%). Pernod Ricard (-4,95%) et Dassault Systèmes (-4,81%) ont fermé la marche de l’indice. A préciser aussi la médiocre performance de JCDecaux (-10,26%) après des perspectives décevantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.