Une semaine sur les marchés : le récap du 12 au 16 juillet

Une semaine sur les marchés : le récap du 20 au 24 septembre

(Crédits photo : Adobe Stock – )

Lundi 20 sept.

CAC 40 : -1,74% à 6455,81 points

Le fait de la journée

La Chine déstabilise les marchés financiers. Evergrande, seconde plus gros groupe immobilier chinois, très lourdement endetté laisse craindre un scénario à la Lehman Brothers. La faillite de ce mastodonte aurait de lourdes répercussions sur le système financier chinois, et un revers de la seconde économie de la planète rendrait alors incertaine la pérennité de la croissance mondiale.

Valeur(s) en vue

Washington annonce la levée des restrictions de voyages pour les passagers vaccinés en provenance de l’Union européenne et du Royaume-Uni dès novembre. Aspect France-KLM grimpe de 5,31% à 4,089 euros et ADP progresse de 4,59% à 106 euros.

Le groupe français OVHcloud, premier fournisseur européen de services pour l’informatique dématérialisée, a annoncé le lancement de son projet pour l’introduction à la Bourse de Paris avec l’approbation de son document pour l’enregistrement par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Mardi 21 sept.

CAC 40 : +1,50% à 6552,73 points

Le fait de la journée

Inquiets hier par les déboires du promoteur immobilier chinois Evergrande, les investisseurs se montrent plus sereins ce mardi dans l’attente des conclusions des deux jours de réunion de travail de politique monétaire de la Fed. 

Valeur(s) en vue

Vivendi a reculé de plus de 19% après avoir introduit sa filiale Universal Music Group (UMG) en Bourse. L’action de la major a gagné 35,7% pour son premier jour de cotation à 25,10 euros, portant sa valorisation à plus de 45 milliards de dollars. Vivendi ne détient plus que 10% du capital pour l’UMG tandis que le label représentait plus de 90% de son bénéfice net au premier semestre.

Mercredi 22 sept.

CAC 40 : +1,29% à 6637 points

Le fait de la journée

Un accord a au final été trouvé avec les créanciers du promoteur immobilier chinois Evergrande mais ses difficultés interrogent sur la robustesse de la seconde économie mondiale, et en particulier celle de son système financier. 

A l’issue de ces deux jours de réunion de travail, la Fed a spécifié qu’elle peut “bientôt” réduire ses achats pour l’obligations sur les marchés et envisage une 1ère hausse de taux plus tôt que anticipé, 9 de ses 18 principaux la jugeant possible dès la fin 2022 et aussi en 2023…

Valeur(s) en vue

Rassurées par les nouvelles en provenance de Chine, les valeurs bancaires effacent les pertes du début de semaine. BNP Paribas gagne 3,50% à 53,16 euros, Société Générale 3,70% à 25,39 euros et Crédit Agricole 3,27% à 11,27 euros.

Jeudi 23 sept.

CAC 40 : +0,98% à 6 701,98 points

Le fait de la journée

3ème séance de hausse pour le CAC 40. Les investisseurs se montrent en l’occurence rassurés par les petites annonces de la Fed.

Valeur en vue

Trigano (9,83% à 182,10 euros) prend la tête du SBF 120. Le fabricant français de camping-cars indique avoir réalisé un chiffre pour l’affaires de 659,4 centaines de milliers pour l’euros au 4ème trimestre de son exercice 2020-2021, en progression de 4,9% par rapport à l’exercice précédent. Oddo BHF maintient sa note de «surperformance» et un objectif de cours à 232 euros.

Vendredi 24 sept.

CAC 40 : -0,95% à 6 638,46 points

Le fait de la journée

Le risque Evergrande pèse de nouveau sur la tendance.

Valeur en vue 

Les déboires du promoteur immobilier chinois pénalisent, comme en début de semaine, les valeurs les plus exposées au marché chinois: ainsi LVMH (-1,71% à 642,90 euros) et Kering (-2,98% à 633,80 euros) figurent parmi les plus fortes baisses du CAC 40.

AGD ([email protected])

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *