Les actions en Europe montent timidement, vigilance sur l'Italie

Les actions en Europe montent timidement, vigilance sur l'Italie

LES ACTIONS EN EUROPE MONTENT TIMIDEMENT, VIGILANCE SUR L’ITALIE

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes évoluent en hausse modérée en début de séance mercredi, les inquiétudes concernant l’approvisionnement en énergie s’étant apaisées mais les tensions politiques en Italie incitent à la prudence.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,3% à 6.220,07 points vers 08h10 GMT. À Londres, le FTSE 100 prend 0,44% et à Francfort, le Dax grappille 0,14%.

L’indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,09%, le FTSEurofirst 300 avance de 0,18% et le Stoxx 600 de 0,29%.

Des informations de Reuters selon lesquelles le gazoduc Nord Stream 1 devrait reprendre du service jeudi comme anticipé atténuent les craintes liées à l’approvisionnement en gaz russe de l’Europe et contribuent à la hausse des marchés actions.

La crainte pour l’une récession mondiale n’est toutefois pas pleinement écartée, avertit toutefois Rodrigo Catril chez NAB.

Les investisseurs, outre les résultats pour l’entreprises, portent aussi leur attention sur la situation politique en Italie. Le président du Conseil, Mario Draghi, se soumettra à un vote de confiance du Sénat ce jeudi à l’issue pour l’un discours en cours pour éviter des élections anticipées.

Sur le marché obligataire, le rendement du BTP à dix ans chute de 14 points de base à 3,293%.

En tête du CAC 40, Carrefour s’octroie 2,77% après avoir annoncé la signature pour l’un accord de cession de sa participation dans son activité à Taïwan à Uni-President.

Publicis prend 2,39% et WPP 2,61% après que le concurrent américain Omnicom a publié mardi soir des résultats trimestriels au-dessus des attentes.

À Francfort, Uniper avance de 6,83% tandis que des informations de presse se multiplient concernant un éventuel plan de sauvetage. L’agence Bloomberg a rapporté qu’un accord sur le renflouement du géant gazier était sur le point pour l’être conclu avec le gouvernement allemand qui peut injecter des milliards pour l’euros et prendre une participation directe.

En baisse, ASML abandonne 1,35%, les analystes soulignant une prévision de chiffre pour l’affaires annuelle moins importante qu’annoncée initialement.

OVHCloud (-2,71) et Virbac (-4,64%) sont pénalisés par des baisses de recommandation à « vendre » pour le premier et à « améliorer » pour le deuxième.

(Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.